Article

Zoom sur le sarrasin

Zoom sur le sarrasin

C’est quoi exactement ?

Le sarrasin (également appelé blé noir) n’est pas vraiment une céréale, mais une plante herbacée de la famille des polygonacées comme la rhubarbe. Il a le vent en poupe, et pour cause, ses qualités nutritionnelles sont nombreuses et ses modes de consommation également.

Sous quelles formes le consommer ?

  • En grains : à cuire dans de l’eau bouillante salée, une quinzaine de minutes, comme du riz.
  • En Kasha : le grain de sarrasin est décortiqué et grillé, son goût est plus intense. Peut-être poêlé à sec ou cuit quelques minutes à l’eau. Peut être consommé froid, en salade.
  • En farine : c’est l’ingrédient principal des galettes bretonnes salées. Vous pouvez également confectionner des galettes de la taille d’un pancake, mais la farine de sarrasin ne lèvera pas comme du blé.
  • En nouilles « soba » : ce sont les pâtes traditionnelles japonaises, on peut les consommer chaudes ou froides, en Poke Bowl, accompagnées de crudités par exemple.
  • En flocons : à cuire quelques minutes, ou vendus précuits, pour vos potages, porridge ou muesli.
  • En Sobacha : grains de kasha à utiliser en infusion.

Quelques bonnes raisons de l’introduire dans votre alimentation

Il est riche en protéines

Ce n’est donc pas une céréale, et pourtant on le compare au seigle et au blé. Et, par rapport à ces dernières, il contient davantage de protéines végétales, pouvant représenter jusqu’à 15% de son poids sec. Il a l’avantage précieux de contenir tous les acides aminés (les constituants des protéines). Ce qui en fait un excellent apport pour les végétariens et végétaliens, car il aide à limiter le risque de carence en protéines.

Il favorise la satiété

Le sarrasin apporte des glucides complexes mais aussi des fibres hydrosolubles comme la pectine, participant à l’effet de satiété. La consommation de Sobacha (cette infusion de graines de sarrasin torréfiées) avant les repas, permettrait de diminuer l’appétit au repas.

Il ne contient pas de gluten

Malgré son appellation courante de « blé noir », le sarrasin n’est pas une forme de blé. Il convient parfaitement aux intolérants au gluten, étant dépourvu de ce composant. Ce qui en fait un ingrédient de choix pour les personnes sensibles et tous ceux qui trouvent le gluten difficile à digérer.

Excellente source d’antioxydants

Par comparaison avec le blé, l’avoine, le seigle ou encore l’orge, il présente un fort pouvoir antioxydant. Il est en particulier riche en acides phénoliques mais aussi en flavonoïdes dont les effets anti-inflammatoires renforcent la santé cardiovasculaire et pourraient même prévenir certains cancers.

Bonne source de vitamines et minéraux

Le sarrasin constitue une source intéressante de cuivre, de phosphore, de zinc, de calcium, mais aussi de vitamines du groupe B, et, là encore, davantage que le blé. De plus, il s’agit d’un prébiotique, c’est-à-dire qu’il stimule la croissance de nos bonnes bactéries intestinales, favorisant ainsi notre digestion.

Index glycémique bas

Son indice glycémique est compris entre 30 et 35, ce qui est inférieur au blé et aux autres céréales. Un point très important si l’on souffre de diabète. En résumé, le sarrasin a tout pour lui, et son goût de noisette saura satisfaire vos papilles !

 

Partager sur
A lire aussi